Question : Peux-tu me dire quand a eu lieu la grande apostasie ?

Cher Grand Père,

J’avais l’autre jour une discussion avec une amie non membre. Elle m’a demandé de lui expliquer la Grande Apostasie qui a eu lieu au moment de l’Eglise primitive. Elle voulait spécifiquement comprendre les différentes périodes chronologiques et savoir ce qui était considéré comme une apostasie. Honnêtement, je n’ai pas pu lui donner de réponse, et dans toutes mes recherches je n’ai pas pu trouver de données historiques précises pour m’aider à répondre à ses questions. Peux-tu m’aider ? Merci de ton aide.

Romona

 

Réponse

Chère Romona,

Quand l’Eglise a été organisée au temps du Sauveur, elle comprenait des autorités générales et locales.

« Et il a donné les uns comme apôtres, les autres comme prophètes, les autres comme évangélistes, les autres comme pasteurs et docteurs,
Pour le perfectionnement des saints en vue de l’œuvre du ministère et de l’édification du corps de Christ,
Jusqu’à ce que nous soyons tous parvenus à l’unité de la foi et de la connaissance du Fils de Dieu, à l’état d’homme fait, à la mesure de la stature parfaite de Christ, (Eph 4 : 11-13)

Les pasteurs étaient les évêques qui présidaient sur les congrégations locales, appelées des Branches. Par exemple, Paul (qui a été appelé par le Sauveur pour être apôtre), et son compagnon, Timothée, se sont adressés aux saints (les membres de l’Eglise), à Philippes comme ceci :

« Paul et Timothée, serviteurs de Jésus-Christ, à tous les saints en Jésus-Christ qui sont à Philippes, aux évêques et aux diacres : Que la grâce et la paix vous soient données de la part de Dieu notre Père et du Seigneur Jésus Christ ! » (Philippiens 1 : 1-2)

Les apôtres étaient des autorités générales de la prêtrise avec une juridiction sur toute l’Eglise (voir Matthieu 10:1-22). Les douze apôtres originaux ont tous été tués, à l’exception de Jean, le bien-aimé, qui a été banni sur l’ile de Patmos. Les évêques ne pouvaient être appelés et ordonnés que par les apôtres. À la mort du dernier apôtre, l’ autorité de la prêtrise sur l’Eglise a disparu. À ce moment il ne restait qu’une autorité locale dans l’Eglise, et comme les évêques qui présidaient sur les branches de l’Eglise moururent ou furent tués, la prêtrise locale disparu. A ce moment, l’apostasie étaient complète, puisqu’il n’y avait plus d’ autorité de prêtrise pour présider sur l’Eglise. Cependant, non seulement l’autorité de la prêtrise a disparu, mais la doctrine de l’Eglise, telle que donnée par le Sauveur, a été modifiée et changée, et la vérité n’était plus enseignée.

Dans Actes 20 : 28-30, Paul prédit l’apostasie qui va avoir lieu avec ces mots :

« Prenez donc garde à vous-mêmes, et à tout le troupeau sur lequel le Saint-Esprit vous a établis évêques, pour paître l’Eglise du Seigneur, qu’il s’est acquise par son propre sang.
Je sais qu’il s’introduira parmi vous, après mon départ, des loups cruels qui n’épargneront pas le troupeau,
Et qu’il s’élèvera du milieu de vous des hommes qui enseigneront des choses pernicieuses, pour entraîner les disciples après eux. »

Paul développe sa pensée dans 2 Thessaloniciens :

« Pour ce qui concerne l’avènement de notre Seigneur Jésus-Christ et notre réunion avec lui, nous vous prions, frères,
De ne pas vous laisser facilement ébranler dans votre bon sens, et de ne pas vous laisser troubler, soit par quelque inspiration, soit par quelque parole, ou par quelque lettre qu’on dirait venir de nous, comme si le jour du Seigneur était déjà là.
Que personne ne vous séduise d’aucune manière ; car il faut que l’apostasie soit arrivée auparavant, et qu’on ait vu paraître l’homme du péché, le fils de la perdition,
L’adversaire qui s’élève au-dessus de tout ce qu’on appelle Dieu ou de ce qu’on adore, jusqu’à s’asseoir dans le temple de Dieu, se proclamant lui-même Dieu. (2 Thessaloniciens 2 : 1-4)

Avec la perte de l’ autorité de la prêtrise, et par conséquent la perte de l’influence confirmatrice du Saint Esprit, la doctrine révélée par le Sauveur a rapidement été altérée et modifiée jusqu’à ce que les enseignements de base du Sauveur soient perdus. Cette apostasie était tellement complète par rapport à la doctrine du salut enseignée par le Sauveur, que la connaissance de la nature même de Dieu le Père et de Son Fils unique, Jésus-Christ, fut déformée et perdue. La controverse au sujet de la nature de Dieu et de Jésus-Christ devint rapidement un grand point de division parmi les chrétiens, au point que l’Empereur Constantine, lors du grand conseil de Nicée en l’an 325, intervint pour régler cette controverse, ce qui donna lieu à la naissance de l’Eglise Catholique Romaine et de l’Eglise Orthodoxe.

Grand-Père


Article publié dans Ask Gramps. Traduit par Samuel Babin