“Voici, je suis Jésus-Christ, dont les prophètes ont témoigné qu’il viendrait au monde. Et voici, je suis la lumière et la vie du monde ; et j’ai bu à cette coupe amère que le Père m’a donnée, et j’ai glorifié le Père en prenant sur moi les péchés du monde, en quoi j’ai souffert la volonté du Père en tout depuis le commencement.”
3 Nephi 11:10–11

Contexte et contenu

A la mort du Sauveur, les Néphites et les Lamanites ont été témoins de l’obscurité et de la destruction (3 Néphi 8-10). Suite à ces événements, le peuple s’est rassemblé « autour du temple» au pays d’Abondance (3 Néphi 11:1). Là, ils ont été témoins de l’apparition miraculeuse du Seigneur ressuscité. Les premières paroles qu’Il a prononcé lors de son apparition font partie des passages les plus profonds de toutes les écritures. Il dit qui Il est, décrit ce qu’Il vient d’accomplir récemment, et établit sa relation avec le Père (3 Néphi 11:10-11)

Avant de prononcer une parole, le Sauveur « étend sa main » (3 Néphi 11:9), un geste qui vient souvent avant qu’une personne prononce des paroles importantes dans le Livre de Mormon. Le peuple était désorienté avant ce geste (3 Néphi 11:8), mais après qu’il ait fait ce geste et se soit présenté, le peuple « tomba à terre » et se souvint (3 Néphi 11:12). Parmi certains des premiers chrétiens, le levé de main était connu comme étant le « signe » du Christ.

Tout d’abord, le Sauveur s’est présenté en tant que « Jésus Christ, dont les prophètes ont témoigné qu’il viendrait au monde. » Pendant de nombreuses années, les descendants de Léhi et son peuple attendaient la venue du Messie, le Fils de Dieu, dont le nom serait Jésus-Christ (voir 2 Néphi 25:19 ; Mosiah 3:8). Il s’est ainsi établi comme le Messie tant attendu, dont ont parlé beaucoup de prophètes du Livre de Mormon auparavant.

Il a également déclaré, «Je suis la lumière et la vie du monde».Bien que dans l’Evangile de Jean, le Christ se donne le nom de « lumière du monde » et que de Lui il est dit que « en Lui était la vie ; et la vie était la lumière des hommes », uniquement dans le Livre de Mormon Jésus utilise le titre spécifique de Lumière et vie du monde. Pour un peuple qui avait récemment enduré autant d’obscurité et de mort, l’annonce que la lumière et la vie se tenait devant eux a dû être particulièrement poignante. Comme l’a observé Elder Jeffrey R. Holland, « Sa gloire marquait un contraste merveilleux et brillant par rapport aux trois jours de mort et d’obscurité que ces gens avaient traversé avant. »

Dans les Evangiles du Nouveau Testament, le Sauveur redoutait le fait de boire la « coupe », et a prié pour qu’elle s’éloigne de Lui. Mais c’est là, en parlant aux Néphites et aux Lamanites, qu’Il l’appelle pour la première fois la « coupe amère ». Alma avait déjà parlé d’une « coupe amère » que les méchants doivent boire en conséquence du péché (Alma 40:26). Boire la « coupe amère” est donc une métaphore appropriée pour « prendre sur [Lui-même] … les péchés du monde ». Le Sauveur a souffert les conséquences du péché (il a bu la « coupe amère ») pour tous, afin que ceux qui se repentent n’aient pas à boire eux même de la coupe amère.

A travers son séjour parmi les peuples du Livre de Mormon, le Sauveur a expliqué à maintes reprises les aspects de sa relation avec le Père, et par conséquent 3 Néphi est peut-être le meilleur endroit dans toutes les écritures pour apprendre au sujet de la divinité. Le Sauveur a commencé cet enseignement immédiatement, alors qu’Il se présentait, expliquant qu’Il avait « glorifié » le Père et « souffert la volonté du Père en toutes choses ». Le Sauveur a ainsi commencé en témoignant de Son respect envers le Père.

Doctrines et principes

De cette déclaration du Sauveur au peuple du Livre de Mormon, Elder Jeffrey R. Holland a écrit :

De tous les messages qui pourraient venir des récits de l’éternité, quelle était la déclaration ? … Cinquante six mots. L’essence même de sa mission terrestre. L’obéissance et la loyauté envers la volonté de Dieu, peu importe l’amertume de la coupe ou le prix à payer. C’est une leçon qu’il a enseignée aux Néphites encore et encore pendant les trois jours qu’il a passé avec eux. Par obéissance et sacrifice, par humilité et pureté, par une détermination indéfectible pour glorifier le Père, le Christ était lui-même glorifié. Par un dévouement total à la volonté du Père, le Christ était devenu la lumière et la vie du monde.

En se soumettant humblement à la volonté du Père en toutes choses, le Sauveur nous a montré l’exemple à suivre. En fin de compte, nous surmontons les péchés à travers Son sacrifice expiatoire, de la même façon qu’Il a accompli Son sacrifice expiatoire en premier lieu : nous nous soumettons volontairement comme un enfant se soumet à son père (Mosiah 3:19).

Bien que la soumission au Père puisse souvent paraitre difficile, personne ne sera jamais confronté à une tache plus difficile que celle de la « coupe amère » du Sauveur. Le fait qu’Il ait accepté cette épreuve et bu la coupe amère, après avoir souhaité « éviter » la tache (Doctrine et Alliances 19:18) peut nous donner de l’assurance lorsque nous faisons face à nos plus grands défis. C’est particulièrement vrai puisque, à travers Son sacrifice, le Sauveur nous réconforte, nous aide, et nous renforce dans nos moments d’épreuve.

C’est ce qui fait de Lui la Lumière et la Vie du monde. Tout comme il l’a fait pour le peuple fidèle rassemblé au temple du pays d’Abondance, il peut nous apporter la lumière pendant les moments sombres, et par Sa lumière Il chasse les ténèbres. Il conquiert la mort en apportant la vie éternelle.

La visite du Sauveur à ces Néphites et Lamanites est « le point central, le moment suprême, dans toute l’histoire du Livre de Mormon ». Le ton était donné avec la façon miraculeuse par laquelle il est descendu parmi eux, et Ses toutes premières paroles leur ont enseigné les vérités fondatrices concernant Sa relation avec le Père, la nature de Son sacrifice expiatoire, et qui Il est. Le fait que ces enseignements aient été donnés au temple nous rappelle l’importance du temple comme endroit où nous pouvons apprendre de Lui, venir à Lui, et émuler son sacrifice en contractant une alliance éternelle avec le Père à travers Lui par notre propre volonté.

 


Article publié dans Book of Mormon Central et traduit par Samuel Babin.

 

(Visited 44 times, 1 visits today)