Les expériences personnelles influencent notre perception de toutes choses. J’ai vécu des expériences assez particulières. Je suis une convertie Juive. Je crois comme un Mormon mais j’ai conservé un esprit Juif (croyez-moi, c’est quelque chose de spécifique à la communauté juive). Nous avons déménagé en Israël avec nos cinq enfants il y a quelques temps en espérant y rester « indéfiniment ». En fin de compte nous y sommes restés 8 ans. J’ai beaucoup appris là-bas, à propos des Juifs, d’Israël, du Judaïsme, et de moi-même. Qu’est-ce qu’une Juive ayant vécu plusieurs années en Israël peut bien voir dans le Livre de Mormon que les autres n’ont peut-être pas vu ?

1. Néphi évoque le discours de la Pâque Juive

Israelites-Eat-Passover-Feast-700x525

La Pâque Juive est la période la plus importante de l’année pour les Juifs. La première nuit de cet événement donne lieu à une fête accompagnée d’un rituel. Le récit de l’histoire racontant la libération des Israélites des mains des égyptiens est le point d’orgue de la soirée et la raison même de la célébration. En plus du récit de la libération et de la rédemption, les Juifs offrent des prières pour que TOUS les peuples puissent également être libérées de toutes oppressions. Dans les moments critiques, que ce soit pour la Pâque ou non, les Juifs se souviennent des miracles que Dieu a fait pour eux lorsqu’ils étaient dans le désert.

Il est intéressant de constater que lorsque Laman et Lemuel deviennent hostiles et perdent leur foi, Néphi évoque le récit de la Pâque Juive en incluant les deux camps ! Dieu a sauvé les israélites mais estime toute chair de la même manière. (A lire dans 1 Nephi 17 : 23-42)

2.  Mots Hébreux écris avec des caractères Égyptiens

écriture en hébreu

Les savants contemporains ont validé le fait que l’Égyptien réformé ou hiératique était utilisé par les scribes Juifs du temps de Léhi, et Néphi indique que le Livre de Mormon était écrit en Hébreu avec des caractères en Égyptien réformé de manière à réduire la place de l’écriture sur des plaques en métal difficiles à graver.

Selon les Juifs de notre époque, ceci est tout à fait plausible et marche dans les deux sens selon ce qui est le plus pratique. (Donc, dans le cas où l’Hébreu écrit prendrait moins de place, il serait possible d’utiliser la langue Égyptienne et des caractères hébraïques). On utilise les caractères les plus pratiques en incorporant les mots qui ont le plus de sens. Les jurons et insultes en hébreu ont une haute priorité. Les Juifs ont donc récemment créé le Ladino (Judéo-Espagnol) et le Yiddish (Judéo-Allemand mêlant l’Allemand à l’Araméen et à l’Hébreu, et écrit avec des caractères Hébreux).

3. Le Frère de Jared avait des connaissances concernant le zohar qui a éclairé l’Arche de Noé.

Frère de Jared

Lisez le verset et les notes de bas de page dans Genèse 6 :16 (version du roi Jacques) : « Tu feras à l’arche une fenêtre, que tu réduiras à une coudée en haut ; tu établiras une porte sur le côté de l’arche ; et tu construiras un étage inférieur, un second et un troisième ». Remarquez que le mot « fenêtre » a mal été traduit, et les notes de bas de pages indiquent, « HEB tsohar : certains rabbins pensent qu’il s’agissait d’une pierre qui brillait dans l’arche » (Ether 2 :23 (23-24).

Le mot Hébreu Zohar veut dire « lumière » ou « brillance » et cette lumière était liée à des pierres magiques. Le Frère de Jared pensait logiquement que si cela marchait pour Noé, cela pouvait également marcher pour ses huit bateaux. C’est pour cela qu’il présenta 16 pierres au Sauveur pour qu’il les fasse briller en les touchant.

4. Le Livre de Mormon contient des insultes assez fortes envers les Juifs

Procès de Jésus

Mais l’Ancien Testament (qui pour les Juifs est le Tanakh, la Torah, les Prophètes, et la Loi) en contient également. Les Juifs sont en fait assez libres avec les insultes et sont très enclins à les utiliser entre eux. Ils font également attention de ne pas répéter les erreurs du passé, et les avertissements sont donc pris au sérieux. Il y a deux insultes notables dans le Livre de Mormon.

Dans 2 Néphi 10 :3 Néphi dit que nulle autre nation ne crucifierait son Dieu. En l’an 33 après Jésus Christ, nous ne connaissons aucune autre nation qui adorait un seul Dieu. Il n’y avait que des nations polythéistes qui vénéraient une multitude de dieux. L’un de mes amis Israéliens s’amusait à imaginer ce qui se serait passé si le Christ avait réalisé Ses miracles en Perse. Ils auraient dit, « C’est merveilleux, vous êtes un dieu ; ou voulez-vous qu’on mette votre statue ? »

Israël s’était déjà différenciée de ces sociétés depuis plusieurs siècles et était plus que jamais attachée au Dieu Unique, au point de perdre toute notion du besoin d’un sauveur ou médiateur. Donc oui, ils étaient la seule nation capable d’en arriver là.

L’autre « insulte » se trouve dans 2 Néphi 25 :2 : « Car moi, Néphi, je ne lui ai pas enseigné beaucoup de choses concernant la manière des Juifs ; car leurs œuvres étaient des œuvres de ténèbres, et leurs actes étaient des actes d’abomination. »

D’accord, donc… les Juifs qui ont poussés la famille de Léhi à s’enfuir étaient sur le point d’être détruits en raison de leur méchanceté. Ils avaient eu la chance de connaitre la liste exacte de leurs pêchés grâce à leurs prophètes. S’ils avaient écouté et s’étaient repentis, ils auraient été sauvés, mais au lieu de ça ils ont tué les prophètes. Nul doute que leurs œuvres étaient des œuvres maléfiques à ce moment-là. Les condamnations du Livre de Mormon ne sont pas plus sévères que celles de Jérémie

5. « Regardez, ils ne respectent même pas la Parole de Sagesse »

Daniel refuse la nourriture du Roi

Parmi tous les commandements, le respect de la Parole de Sagesse peut ne pas être une priorité pour les Mormons, mais les transgressions de la Parole de Sagesse comptent parmi les plus facile à remarquer. Il en est de même avec les peuples qui ne respectent pas la Loi de Moïse. Enos et son fils Jarom ont tous les deux utilisé des mots durs dans le Livre de Mormon en insultant les Lamanites qui ne respectaient pas les lois alimentaires de la Loi de Moïse. Rappelez-vous que sous la Loi de Moïse les Juifs ne pouvaient (et ne peuvent) pas manger le sang de quelconque animal. Ils ne pouvaient (et ne peuvent) pas manger autre chose que des animaux saints, ce qui n’inclue pas les animaux de proies.

Voici ce qu’Enos a dit à propos des Lamanites (Enos 1 :20) : « …de sorte qu’ils devinrent sauvages, et féroces, et un peuple sanguinaire, plein d’idolâtrie et de souillure, se nourrissant de bêtes de proie, demeurant sous des tentes, et errant çà et là dans le désert avec une courte ceinture de peau autour des reins et la tête rasée ; et leur adresse était dans l’arc, et dans le cimeterre, et la hache. Et beaucoup d’entre eux de mangeaient que de la viande crue ; et ils cherchaient continuellement à nous détruire. »

Jarom se lance également dans la mêlée en disant : « …Et ils étaient extrêmement plus nombreux que ceux qui étaient Néphites ; et ils aimaient le meurtre et allaient jusqu’à boire le sang des bêtes. » (Jarom 1 :6)

6. Vivre la Loi de Moïse en attendant la venue du Christ

Roi BenjaminNous savons que lorsque Moïse établi la loi de Dieu, il savait clairement que le Messie viendrait et mentionnait même son Nom. Le Livre de Mormon explique à maintes reprises que tout dans la Loi de Moïse symbolise le Christ. Malheureusement, bon nombre des références exactes dans la Bible ont été perdus. Il est possible que lorsque les dirigeants Juifs ont codifié la Loi et établi les écritures, ils avaient une nouvelle philosophie opposée de laquelle ils pouvaient se détacher. Dans les temps anciens cela avait été le polythéisme et un peu plus tard le Christianisme. Beaucoup de versets qui auraient été en rapport avec le Christ auraient ainsi été écartés. Il est impossible de le prouver mais les peuples du Livre de Mormon étaient plus gentils avec leurs prophètes et les écoutaient davantage. Remarquez que les écrits de Léhi et Néphi ont été préservés mais que beaucoup des ceux de Jérémie ont été détruits. (Voir Mosiah 13:27; 1 Nephi 4:15; 2 Nephi 25; Alma 25:15; 30:3; 25:16.)

7. MONTER à et DESCENDRE de Jérusalem

Monter à Jérusalem

Book of Mormon Central vient juste d’expliquer ce point. Généralement cela change la manière avec laquelle vous conversez avec les gens en Israël même de nos jours. Jérusalem est perchée dans les montagnes à 760m d’altitude environ. Pas très impressionnant pour un Mormon d’Utah, mais bien plus haut que la Mer Morte, le point le plus bas du monde (environ -426m).

Mais si je pars de Park City (2100m) pour aller à Jérusalem, je « monterai » tout de même. Jérusalem étant une ville sainte, vous montez toujours vers elle. Il en est de même pour la Terre Sainte en général. Si quelqu’un vous demande quand vous êtes arrivé en Israël et quand vous en êtes parti, vous devez toujours dire : « Je suis monté telle année et descendu telle année. » Un immigrant en Israël est appelé un « ascendant ». Il n’y a aucune chance que Joseph Smith ait pu savoir cela. Ça présence dans le Livre de Mormon (1 Néphi 3 :4 par exemple) est une preuve supplémentaire de sa véracité.

8. Exil et rassemblement

L'incendie de Jérusalem par Nebucchadnezar

Les familles quittant Jérusalem devraient le regretter toute leur vie. C’est ainsi lorsque vous quittez Jérusalem ; c’est ainsi lorsque vous quittez Israël. Tous ceux qui en ont fait l’expérience le savent. Tous les chapitres d’Esaïe que Néphi a conservés pour nous les transmettre ne parlent que de trois thèmes. Le Messie viendra ; Israël sera dispersée ; Israël sera rassemblée. Cela a donné de l’espoir à son peuple.

Ils croyaient que leurs descendants retourneraient un jour sur leurs terres. Jacob a dit : « et aussi que notre vie a passé pour nous comme un rêve, nous qui sommes un peuple solitaire et grave, un peuple errant, chassé de Jérusalem, né dans les tribulations, dans un désert, et haï de nos frères, ce qui a causé des guerres et des querelles ; c’est pourquoi notre vie n’a été qu’une longue lamentation. » (Jacob 7 :26)

9. Oliviers

Vieil Olivier

En vivant huit ans à Jérusalem, j’ai vraiment appris à connaitre les oliviers. Ils ont beaucoup de caractère et servent non seulement à préserver la vie mais aussi à inspirer des milliers de paraboles. Mais en trouvait-on dans les Amériques ? Peut-être pas. L’histoire de Jacob venait de sa terre natale (Jacob 5). Sa parabole des oliviers est comparable à la bénédiction patriarcale donnée par Jacob (Israël) à ses fils, ainsi qu’à Ephraïm et Manassé. Judas conserve le sceptre et prend le pouvoir, tandis que Joseph à travers Ephraïm se greffe au fruit par la racine et la tige. En tant que Juif, cela me convient.

10. Urim et Thummim

Grand-prêtre Juif vêtu du pectoral

« Lumières et Perfections. » Aussi magique que puissent paraître ces instruments à la société moderne, ils sont tout à fait ordinaires pour les Juifs qui connaissent leur histoire ancienne. Les pierres de voyant étaient utilisés anciennement et seront utilisés pour l’éternité.

 

Oui, il y a énormément d’Hébraïsme dans le Livre de Mormon et les savants Mormons (et non Mormons) en trouvent tout le temps (chiasmes, style poétique, noms anciens de peuples et endroits). Tout cela vient renforcer l’authenticité du Livre de Mormon. Mais il y a une multitude de Juif-isms également. Je doute fort que le jeune Joseph Smith était assez éduqué pour créer les Hébraïsmes, je ne pense pas qu’il aurait pu ne serait-ce que comprendre les Juif-ismes non plus. Qu’en pensez-vous?

Article paru sur LDS.net, écrit par Gale Boyd, traduit par Samuel Babin.

(Visited 190 times, 1 visits today)