Les bébés naissent avec deux peurs intrinsèques: la peur de tomber, et la peur du bruit. Cependant, lorsque les bébés grandissent et deviennent des jeunes enfants, il est normal qu’ils développent une autre peur, la nyctophobie – la peur du noir, la peur de la nuit. Pour la plupart des enfants, cela reste une phase. Au moment où les enfants deviennent des adolescents, leur peur du noir a disparu depuis longtemps. Cela n’a pas été le cas pour moi. Et je suspecte que cela est arrivé à de nombreuses autres jeunes femmes également.

Petite fille, lorsque les lumières s’éteignaient dans ma chambre, j’étais immédiatement prise de frayeur. Que ma sœur partage la même chambre que moi n’y changeait rien. Allumer une veilleuse ne m’aidait pas non plus. Parler ne m’aidait pas. Je m’allongeais chaque nuit dans mon lit, enserrée par la peur, jusqu’à ce que mon cerveau cède et me laisse m’endormir. En tant qu’adulte, j’ai pu mieux comprendre ce qui me faisait réellement peur, et comment arriver à surmonter ces peurs. Pour la plupart des gens, la peur du noir  n’est pas vraiment causée par l’obscurité, mais par ce qui est dans l’obscurité. Les contes de fées et les histoires folkloriques parlent d’histoires de vampires, de loups garous et de sorcières, qui utilisent tous le couvert de la nuit pour accomplir leurs méfaits. Il est vrai aussi que les cambrioleurs font leurs meilleurs cambriolages à la nuit tombée. Ce n’est finalement que lorsque je suis allée chez un thérapeute en tant qu’adolescente, que j’ai pu voir le but et la beauté des heures de nuit.

Saviez-vous que nos corps ont besoin de dormir? Nos corps ont besoin des heures réparatrices du sommeil de nuit, notamment pour grandir. La privation de sommeil occasionne une croissance réduite à l’adolescence. Cela correspond aussi au temps que nos corps ont besoin pour guérir. Votre docteur vous demande de rentrer chez vous et de vous reposer lorsque vous êtes malades pour une bonne raison. Le rythme circadien de votre corps est comme une horloge interne qui indique à votre corps qu’il est temps de vouloir dormir une fois que le soleil se couche. Dieu a conçu nos corps pour avoir besoin de la nuit et l’utiliser pour notre bénéfice et notre bien tout au long de nos vies.

Dieu a pris soin de créer de magnifiques bêtes nocturnes. Les chouettes, les criquets, les chats et les chatons, les cerfs et les grenouilles croassantes, tous donnent leurs voix à la symphonie de la nuit, illuminée par les lucioles pendant les mois d’été, ici, en Arkansas.

Lorsque je m’allonge dans mon lit, certaines nuits, la lune descend, plie sa courbe lumineuse vers la terre, et le clair de lune se répand par la fenêtre de ma chambre. Mon mari et moi restons éveillés en nommant les choses de la nuit que nous pouvons entendre. Les coyotes hurlants, les vaches dans le champ du fermier. Et lorsque nous sommes très chanceux, des orages se mêlent à la nuit. Nous réveillons les enfants, éteignons toutes les lumières, puis nous nous rassemblons, et comptons les secondes qui séparent les éclairs des rugissements du tonnerre – nous indiquant ainsi à combien de km se trouve l’orage par rapport à nous. Lorsque l’orage fini par arriver jusqu’à nous, nos enfants font échapper des petits cris de joie en entendant le tonnerre et les éclairs frapper simultanément. Les enfants courent alors dans notre lit et se réfugient sous la couette, en sécurité. Même maintenant, nos adolescents continuent d’aimer regarder les orages avec nous, et il arrive souvent que nous soyons déçus à cause de bulletins météos trompeurs, qui annonçaient à tort des orages de grande ampleur.

Alors que j’apprenais à aimer la nuit, je me suis souvent retrouvée réveillée dans mon lit, en pleine conversation avec mon Père céleste, déversant sur Lui toutes mes pensées et mes soucis par la prière.  Cela me rappelle notre Sauveur, lorsqu’il a laissé ses amis endormis, les apôtres, pour parler avec Son Père dans le jardin de Gethsémané. Matthieu 26:39 dit: “ Puis, ayant fait quelques pas en avant, il se jeta sur sa face, et pria ainsi: Mon Père, s’il est possible, que cette coupe s’éloigne de moi! Toutefois, non pas ce que je veux, mais ce que tu veux.”

Lorsque les nuages des tempêtes s’éloignent, nous pouvons alors voir dans le ciel éclairci la magnifique lumière des étoiles de la voie lactée. Cet été, trouvez du temps pour vous allonger dans l’herbe fraîchement coupée et regardez en direction du ciel, la nuit. Là, vous verrez des étoiles, et même des planètes, et si vous êtes vraiment chanceux, une comète ou une étoile filante traversera peut être le ciel. Lorsque je regarde à travers la nuit, je me rappelle durant ces heures silencieuses qu’Il me connaît. Il connaît le nom de chacune des étoiles que je vois, et c’est lui qui a créé la beauté somptueuse, à la fois du jour et de la nuit, pour que je puisse les aimer.

Comment pouvez-vous apprendre à rendre vos nuits plus paisibles?

 

Cet article a été initialement écrit par Michelle WALKER et publié sur rubygirl.org . Cet article a été traduit par David GEORGES.

(Visited 99 times, 1 visits today)