Quand la plupart des gens pensent aux réserves alimentaires sur le long terme (sur plusieurs années), la première chose qui leur vient à l’esprit est souvent un garde-manger rempli de nourriture en conserve. Cependant, il faut faire très attention à ce que nous achetons et stockons. Les choses ne sont pas toujours ce qu’elles semblent quand il s’agit de faire des réserves ; de nombreux produits portent la fameuse mention : peut être conservé pendant 25 ans mais lorsque vous lisez leur étiquette de plus près, ils contiennent des ingrédients qui ne dureront pas plus de 2-3 ans.

Voulez-vous savoir quoi chercher ? Cet article vous le dira.

1. Lire l’étiquette

Lorsqu’on cherche des aliments à conserver pendant longtemps, il faut d’abord voir quels sont les ingrédients qui les composent. Pouvez-vous prononcer chaque ingrédient de la liste ? Est-ce que vous y voyez des mots comme hydrogéné, hydrolysé ou glutamate monosodique (GMS) ? Ces mots, et bien d’autres, indiquent la présence d’arômes artificiels, colorants et conservateurs qui peuvent être très mauvais pour la santé, pour ne pas dire instables.

Si vous avez déjà acheté de la nourriture, allez la chercher et lisez les étiquettes.

Si vous voyez des ingrédients comme de la farine blanche, ça ne va durer que de 8 mois à un an. Continuez à lire. S’il y a de l’huile de soja, de l’huile de colza, des huiles hydrogénées ou du sirop hydrolysé, ça ne durera que d’un à deux ans, pourtant on vous les vend avec l’affirmation qu’ils peuvent être stockés pendant 25 ans ! N’oubliez pas de regarder s’ils sont aussi composés d’oeufs ou de produits laitiers. Ces ingrédients ne dureront tout simplement pas aussi longtemps que ce que l’on vous promet et il faut le savoir.

Pour que ces aliments puissent durer longtemps il faut aussi prendre en compte le minimum d’eau contenu dans la nourriture. Il est recommandé que la nourriture déshydratée, qu’elle que soit le procédé de déshydratation, contienne moins de 7% d’eau. Le problème que rencontrent la plupart des entreprises qui respectent ce mandat se trouve tout simplement dans le coût. Pour que la nourriture arrive véritablement à moins de 7% d’eau il faut du temps, des efforts et de l’énergie supplémentaires. Il y a des raccourcis qui peuvent être pris et, malheureusement, de nombreuses entreprises choisissent cette option-ci.

Lorsqu’on prend ce genre de raccourcis, il faut rajouter des conservateurs. En incorporant des huiles hydrogénées, les producteurs de nourriture à stocker peuvent prolonger la durée de conservation d’huiles de mauvaise qualité (on parle là de la conservation, pas du goût ou de l’aspect nutritif), telles que les huiles végétales, de soja et de carthame. Ces huiles ont une durée de conservation de 18 mois si elles sont conservées sous les meilleures conditions. Lorsque des produits chimiques et des conservateurs artificiels sont incorporés, ces aliments peuvent être conservés pendant plusieurs années mais ce faisant ils sont modifiés et ne sont plus aussi bons pour la santé.

Lorsque vous acheter ce type de nourriture, n’oubliez pas de lire l’étiquette. Cela peut littéralement vous sauver la vie.

Trouver un producteur qui croit en l’utilisation d’ingrédients naturels et non-altérables implique qu’il ne va pas utiliser de produits artificiels pour permettre la conservation de ses produits de stockage à long terme. Cette nourriture restera tout aussi goûteuse, saine et nourrissante qu’au moment de l’achat. Lorsque vous cherchez de bons ingrédients sur les étiquettes, cherchez des produits qui ont été lyophilisés et préparés pour durer tels que des tomates ou des oignons en poudre ou des légumes coupés ou râpés. Cherchez aussi des aliments complets tels que les haricots secs. Les produits qui contiennent ce type d’ingrédients vous fourniront avec certitude la valeur nutritionnelle dont votre corps a besoin lorsque vous en avez besoin.

2. Vérifiez les remplissages et portions

Une autre chose à laquelle il faut prêter attention est le remplissage de vos réserves de nourriture. De nombreuses entreprises essayent ce petit truc déloyal avec leurs aliments à stocker pour donner l’impression que vous en avez plus que ce qui se trouve réellement dans l’emballage. Regardez-y de plus près : est-ce que votre kit contient une boisson en poudre responsable de la moitié de l’apport calorique ? C’est une réalité et cela se produit plus souvent que ce qu’on pense. Il y a beaucoup d’autres types de produits qui remplissent cette fonction-là. Vérifiez bien ce qu’il y a dans le kit que vous choisissez d’acheter.

3. Votre nourriture est-elle bien protégée ?

Il est important d’examiner plus attentivement la façon dont votre nourriture est conditionnée pour des raisons de sécurité et de protection. De nos jours, la plupart des produits destinées aux réserves alimentaires sont empaquetés dans des grands seaux blancs. Même si ces seaux ont l’air bien, en réalité ce n’est pas ça qui protège la nourriture contre toute contamination extérieure. Lorsque vous ouvrez l’un de ces seaux, vous remarquez que la nourriture est emballée de façon individuelle dans des sacs en plastique de type Mylar. Ceci est essentiel à la conservation des aliments à long terme car si votre emballage n’est pas bon votre nourriture sera avariée longtemps avant sa date de péremption. L’une des choses auxquelles je prête particulièrement attention est la qualité du sac lui-même. Est-il fragile et se plie-t-il facilement ? Si c’est le cas, c’est mauvais signe. Il vous faut des sacs solides, de qualité, d’au moins 5,4 mm d’épaisseur, ceux-ci seront à l’épreuve du temps. J’aime aussi l’option refermable car on peut utiliser un peu de nourriture à la fois et refermer le paquet.

Une autre chose à laquelle il faut faire attention quand il est question d’emballage est la façon dont le fournisseur a enlevé l’oxygène de ses paquets de nourriture. Ceci permet aussi de rallonger la durée de conservation du produit et de le garder comestible. Si l’entreprise ne vous fournit qu’un petit sachet d’élimination de l’oxygène dans ses produits, ce n’est vraiment pas suffisant pour maintenir la nourriture en bonne condition. Identifiez un produit qui enlève complètement le nitrogène de ses aliments pour éliminer tout oxygène de chaque sac.

Faire ses réserves de nourriture ne doit pas devenir un fardeau. Ne faites pas l’erreur d’acheter des produits dans le premier magasin de nourriture que vous trouverez et d’avoir des aliments qui ne seront pas mangeables en cas d’urgence.

____________

Cet article a été écrit par James Tolboe, co-fondateur de Valley Food Storage, publié sur ldsdaily.com et traduite par Nathalie.

(Visited 264 times, 1 visits today)