Tiares à paillettes et tutus. La foule en délire pendant une mi-temps de basketball. Des morceaux de danse chorégraphiées dans mon allée ou dans ma chambre. Voilà quelques bons souvenirs que j’ai de ma carrière de danseuse.

Mais en voici d’autres : Rester éveillée jusqu’à tard pour modifier et recoudre des costumes. Expliquer les raisons pour lesquelles nos costumes devraient être de telle ou telle forme à mon équipe de danse. Emporter beaucoup d’habits avec moi à droite et à gauche pour pouvoir me couvrir en allant et en sortant du studio.

Le principe de la pudeur a toujours été important pour moi en tant qu’enfant de Dieu ayant fait une alliance avec lui, et j’ai fait de mon mieux pour oeuvrer avec le Seigneur afin de rester fidèle à mes croyances tout en profitant d’un talent qu’il m’a donné. Cependant, j’ai été déçue par certaines idées fausses sur la danse et la pudeur, en particulier lorsqu’elles venaient de membres de l’Eglise.

Par exemple, la violoniste SDJ Lindsey Stirling a fait partie du jeu télévisé “Dancing with the Stars.”  (Danse avec les stars) Tout au long de la compétition, plusieurs membres ont utilisé les réseaux sociaux pour critiquer ses costumes et sa prestation.

Toutefois, le but de cet article n’est pas de dire du mal de ces personnes ni de dresser un jugement définitif sur ce qui est bien ou mal quand il est question d’habits de danse. Au lieu de cela, mon but aujourd’hui est d’apporter un éclairage sur le monde de la danse, ce qui, espérons-le, aidera à la fois les danseurs et ceux qui regardent les danseurs à comprendre pourquoi certains costumes sont nécessaires.

Montrer l’alignement

L’une des raisons les plus importantes pour que les épaules, le dos et les jambes soient nus, dans différentes formes de danse, tire ses racines de cette forme d’art elle-même. Les danseurs passent des années à parfaire leur posture ou, en d’autres termes, la façon dont leur corps s’aligne. Par exemple, pensez à l’arabesque au ballet. Bien qu’il semble que ce ne soit qu’un simple levé de jambe, la ballerine a un alignement parfait du corps, ayant les hanches comme il se doit, se tenant sur la pointe des pieds et redressant les muscles de sa jambe. L’une des joies de la danse consiste à montrer une technique adéquate et que cette technique soit appréciée. Même pour ceux qui ne comprennent pas complètement les nuances de chaque danse, il est fort possible qu’ils soient capables de faire la différence entre le danseur formé et celui qui ne l’est pas.

Souligner la technique

Montrer son corps n’est pas là juste dans le but de réaliser une prestation éclatante; beaucoup de danseurs suivent leurs cours dans des vêtements “très courts” pour que leurs professeurs puissent voir s’ils ont la technique qu’il faut, ce qui serait impossible à voir dans des vêtements amples. Cela permet aussi de garantir la sécurité de tous les danseurs. Réaliser des mouvements de façon incorrecte ou avoir un alignement inexact peut causer des dégâts et des blessures.

Meilleure prise

En parlant de sécurité, il est tellement important pour les partenaires de pouvoir se tenir l’un l’autre lorsqu’ils dansent ou qu’ils s’entraînent ensemble. Des costumes volumineux ou lourds rendent les choses plus difficiles pour les deux danseurs de se tenir fermement l’un à l’autre. Ceci est particulièrement crucial pour les porters et les balancements. Le partenaire doit pouvoir tenir l’autre fermement pour qu’il n’y ait pas de chute ni de raté. La peau nue est l’une des choses les plus facile à saisir, plutôt qu’un tissu glissant.

Faciliter les mouvement des danseurs

Le but de toutes les formes de danse est l’expression à travers le mouvement. Ainsi il est important pour un danseur de pouvoir bouger. Les longues robes, même celles qui arrivent jusqu’aux genoux, peuvent restreindre le mouvement des jambes ; et tout tissu supplémentaire sur les bras, à moins qu’il soit collé à la peau, peut ralentir votre aérodynamique lorsque vous tournez.

Réguler la chaleur

Comme pour toute forme d’exercice physique, la danse mène le corps à se réchauffer de manière exponentielle. Les danseurs peuvent conserver leur énergie au maximum en portant des costumes plus légers ou moins de vêtements, ce qui les aide à ne pas mourir de chaud. Ils peuvent ainsi danser pendant plus longtemps avec un niveau d’énergie plus élevé. Même une prestation de trois à cinq minutes peut entraîner le danseur à surchauffer dangereusement et à s’étourdir s’il ne fait pas attention.

Il est vrai qu’il y a des costumes vulgaires et impudiques. Toutefois, nous espérons que ces quelques explications aideront les membres de l’Eglise à comprendre cette forme d’art qu’est la danse (et les costumes que portent les danseurs) un petit peu mieux.

 


La version originale de cet article a été écrite par Aleah Ingram, publiée sur ldsdaily.com et traduite par Nathalie.

(Visited 353 times, 1 visits today)