Le texte qui suit est une portion de l’article de R. Scott Lloyd publié dans DeseretNews.com.

Elder Holland du Collège des Douze Apôtres a pris la parole le 27 juin, quatrième jour du Séminaire 2017 pour les nouveaux Présidents de Missions au centre de formation missionnaire de Provo. Le thème était « la compagnie divine ».

Elder Holland a conclu en racontant une histoire (en prenant soin de protéger l’anonymat des personnes concernées), d’un jeune homme du sud de l’Idaho. Un soir, le jeune homme s’est enfui de chez lui pour rejoindre un gang de motard tristement célèbre. Il réalisa son projet et s’est retrouvé immergé pendant 20 ans dans une culture de « tentations satisfaites et de dégradations », ne contactant jamais ses parents qui le croyaient mort.

Un jour dans le sud de la Californie, il était assis sous le porche d’une maison louée, quand il vit deux missionnaires mormons remonter sa rue.

« Dans un flash de souvenirs, de culpabilité et de colère, il méprisait le simple fait de les voir », raconte Elder Holland, « Mais il était à l’abri, car il gardait tous visiteurs à l’écart grâce à ses deux dobermans qui courraient vers le portail à chaque fois que quelqu’un s’en approchait ».

Les chiens firent sursauter les missionnaires au moment où ils passaient à côté du portail, et ils continuèrent à marcher, « notre ami sous le porche se réjouissant de la petite scène qui venaient de se dérouler devant lui, regrettait seulement que le portail ait retenu ses deux chiens ».

Puis, les deux Elders se sont arrêtés, se sont regardés, ont discuté un moment, « ont certainement dit une prière silencieuse », puis ont rebroussé chemin pour s’approcher du portail.

« Les Dobermans ont chargé à nouveau le portail, l’on percuté en grognant et en écumant, puis se sont arrêtés immédiatement », dit Elder Holland. « Ils ont regardé les missionnaires, baissé la tête, et sont allés en marchant vers les marches pour se coucher. ».

L’homme sous le porche était bouche-bé lorsque les missionnaires ont ouvert le portail et se sont dirigés vers lui pour le saluer.

« L’un des Elders a demandé : ‘Etes-vous de cette partie de la Californie ?’

« L’homme a répondu : ‘Non. Si vous voulez le savoir, je viens de Pocatello dans l’Idaho’.

« Il y a eu une pause. ‘C’est intéressant’ dit le missionnaire. ‘Vous connaissez (telle ou telle) famille à Pocatello ?’

« Le regard stupéfait, notre motard a marqué une pause, puis d’une voix calme a dit : ‘Ouais, je les connais. Ce sont mes parents’.

« ‘Et bien, ce sont aussi mes parents’, a répondu le missionnaire. ‘Dieu m’a envoyé pour vous inviter à rentrer à la maison’ ».

Le jeune frère était né après le départ de son frère ainé. Le grand frère ne le connaissait même pas.

« Maman et papa ont prié pour toi chaque matin et chaque soir pendant 20 ans », lui dit le jeune frère. « Ils n’étaient pas sûrs que tu sois vivant, mais ils étaient persuadés que si tu l’étais, tu reviendrais parmi nous ».

Le fils perdu a invité les deux missionnaires chez lui, et ils ont discuté pendant le reste de la journée et une partie du soir. Il est rentré chez lui, est redevenu actif dans l’Eglise, et, en mars 2015, s’est marié dans le temple de Boise en Idaho.

Elder Holland rencontre des missionnaires après avoir raconté l'histoire missionnaire la plus incroyable

Concernant ce récit, Elder Holland a dit : « C’est une histoire du rôle du Dieu tout puissant, du Sauveur du monde et du Saint Esprit impliqués dans l’œuvre du ministère auquel nous avons été appelés.

« Le Saint Esprit a inspiré ces parents à continuer à prier, à croire, à faire confiance. … Le Saint Esprit a inspiré ce garçon rebel à revenir à lui-même tel le fils prodigue qu’il était, et de se rendre en Californie… Le Saint Esprit a influencé ce jeune frère pour qu’il serve une mission et qu’il accepte un appel dans le sud de la Californie. …Le Saint Esprit a influencé l’un de mes frères des Douze qui était en charge des appels en mission ce vendredi, à faire confiance à cette impression et à envoyer ce jeune homme servir non loin de son Etat d’origine. Le Saint Esprit a influencé ce Président de Mission pour qu’il envoie ce jeune missionnaire dans ce district et cette paroisse. Le Saint Esprit a guidé ces missionnaires vers cette rue, ce jour, cette heure, avec le grand frère assis sur le porche, attendant, et, malgré la présence de deux Dobermans, le Saint Esprit a poussé ces deux Elders à s’arrêter, se parler, et malgré leur appréhension, à faire demi-tour pour présenter leur message. …

« Et par l’intermédiaire des Elders, le Saint Esprit a enseigné la repentance et a apporté une vraie conversion à un homme qui a rejoint le troupeau. »

Elder Holland a dit que le jeune Elder, sans s’en rendre compte, a prononcé les plus grandes paroles missionnaires de l’Histoire quand il a dit à son frère : « Dieu m’a envoyé ici pour t’inviter à rentrer à la maison. »

« Nous sommes envoyés par Dieu pour inviter ses enfants à revenir à la maison », a conclu Elder Holland. « Nous le faisons à travers le Saint Esprit, le Consolateur, l’Esprit de vérité, avec la force de l’Expiation de Jésus Christ. Bienvenue dans la compagnie divine ».

 

Article écrit par Ben Arkell, publié sur Mormon Light  et traduit par Samuel Babin.

(Visited 476 times, 1 visits today)