Quand il est question de la parole de Sagesse, on en vient toujours à un sujet qui crée un élan de controverse : la caféine. Même en 1918, un article du magazine de l’Église, le Improvement Era, parlait des effets de la caféine et si oui ou non le coca-cola était une boisson appropriée pour les membres de l’Église en disant : « L’habitude de boire du coca-cola a fait de rapides incursions dans la vie de personnes qui ne se doutent de rien » (Improvement Era, vol. 21, mars 1918). 

Les membres de l’Église et même les dirigeants varient quant à leur point de vue sur la caféine, créant des convictions personnelles qui peuvent parfois causer des disputes entre les saints des derniers jours.

En 1937, Elder John A. Widtsoe et sa femme, Leah, ont écrit le premier livre important sur la Parole de Sagesse, dans lequel ils employaient des mots forts contre la caféine en disant : “A chaque fois qu’une boisson est censée vous ‘donner de l’énergie,’ il y a de fortes chances que cette ‘énergie’ soit causée par les produits chimiques qu’elle contient. Ce genre de sodas sont vraiment nocifs et créent une accoutumance, bien qu’ils soient vendus par millions. Ces boissons contenant de la caféine, proposée par tous les distributeurs de sodas et la plupart des restaurants, et consommés en grande quantité, doivent être identifiés et évités.”

Pourtant, quelques décennies plus tard, le Président David O. McKay a manifesté un point de vue beaucoup plus tolérant sur la caféine lorsqu’un employé de cinéma s’est excusé de lui avoir donné un verre portant le logo de Coca-Cola. Le prophète a répondu : « Peu importe ce qu’il y a d’écrit sur le verre tant qu’il y a du coca à l’intérieur » (What You Don’t Know About the 100 Most Important Events in Church History, voir aussi David O McKay and the Rise of Modern Mormonism). Et lors de la conférence générale d’octobre 2016, le Président Dieter F. Uchtdorf a même fait une plaisanterie en disant qu’il avait survécu au changement dû à son nouvel appel d’apôtre avec l’aide de « litres de boisson gazeuse allégée dont je ne citerais pas la marque. »

Même lorsqu’il s’agit d’écoles ou de bâtiments gérés par l’Eglise, les pratiques concernant la caféine ne sont pas constantes. Par exemple, le LDS Business College et le Joseph Smith Memorial Building à Temple Square vendent des boissons contenant de la caféine, et BYU  vient tout juste d’accepter la vente de boissons au coca-cola sur leur campus après des décennies où il était impossible d’en trouver à la vente dans son enceinte.


Les positions officielles de l’Église sur la caféine

Comme les mormons ont des opinions tellement divergentes (sans mentionner les ouï-dire) il n’est pas étonnant que les faits et la doctrine soient souvent mélangés avec des inventions quand il est question de caféine. Quelles sont donc les positions officielles de l’Eglise sur la caféine ? Qu’ont dit les prophètes à ce sujet ?

Dans un article de la Salle de Presse de l’Eglise, publié en 2012, l’Église a fait la déclaration suivante pour répondre aux idées fausses sur le mormonisme : « Malgré ce qui a été présumé, la révélation de l’Église énonçant les pratiques de santé (Doctrine et Alliances 89) ne mentionne pas la caféine. Les directives de santé de l’Église interdisent l’alcool, le tabac et les “boissons brûlantes”, les dirigeants de l’Église ayant enseigné que ces dernières se réfèrent spécifiquement au thé et au café. »

Dans les années 70, une déclaration officielle publiée par les dirigeants de l’Église disait ceci : “En ce qui concerne les boissons contenant du cola, l’Église n’a jamais pris officiellement position en cette matière, mais les dirigeants de l’Église ont déconseillé et déconseillent aujourd’hui spécifiquement toute boisson renfermant des drogues nocives, prise dans des circonstances risquant d’engendrer une habitude. Toute boisson contenant des éléments nuisibles pour l’organisme doit être évitée.” (Priesthood Bulletin, février 1972, p. 4).

En 2008, lds.org a répondu de façon similaire aux questions : « Est-ce mal de boire du soda contenant de la caféine ? La caféine est-elle mauvaise ? »

Doctrine et Alliances 89:9 dit que nous ne devrions pas boire de “boissons brûlantes.” La seule interprétation officielle de ce terme est la citation faite par les premiers dirigeants de l’Église indiquant qu’il s’agit du thé et du café. La caféine n’est pas spécifiquement mentionnée comme raison pour ne pas boire ces boissons.

Cependant, nous devrions garder à l’esprit le conseil suivant, donné par le Président Boyd K. Packer : “La Parole de Sagesse a été «donnée comme principe et accompagnée d’une promesse» (D&A 89:3)… Un principe est une vérité durable, une loi, une règle que l’on peut adopter comme guide pour prendre des décisions. Généralement, les principes ne sont pas énoncés en détail… Des membres écrivent pour demander si telle ou telle substance est contre la Parole de Sagesse… Nous enseignons le principe avec les bénédictions promises. Il y a beaucoup de substances qui engendrent la dépendance que l’on peut boire, mâcher, inhaler ou injecter qui nuisent au corps et à l’esprit, et qui ne sont pas mentionnées dans la révélation… L’obéissance au conseil nous assurera la sécurité” (“The Word of Wisdom: The Principle and the Promises,” Conférence générale, avril 1996).

Conseil prophétique au sujet de la caféine

Bien que l’Église n’ait pas pris de position officielle interdisant la caféine, les dirigeants de l’Église ont clairement encourager les saints des derniers jours à se concentrer sur l’esprit de la Parole de Sagesse et à traiter avec respect le corps que Dieu leur a donné. En 2008, un article du Liahona a décrit les effets nocifs que la dépendance et l’abus de caféine peuvent avoir sur le corps, conseillant aux membres de suivre le conseil des prophètes et de faire attention à ce qu’ils mettent dans leur corps.

Bien que les apôtres et les prophètes modernes nous aient bien fait comprendre que d’éviter les boissons contenant de la caféine n’est pas un commandement, certains ont demandé aux saints des derniers jours de s’en abstenir.

En 1922, le Président Heber J. Grant a déclaré lors de la conférence générale :

Je ne vais pas donner d’ordre mais je vais demander, comme une faveur personnelle et individuelle que chacun pourrait faire pour moi, de ne pas toucher au coca-cola. Il y a beaucoup d’autres choses que vous pouvez prendre aux distributeurs de boissons sans devoir boire ce qui vous fait du mal. Le Seigneur ne veut pas que vous fassiez usage de drogues qui vous donne l’envie d’en prendre toujours plus (Conférence générale, avril 1922).

Plus tard, Spencer W. Kimball a enseigné :

Je ne bois jamais de boissons au cola et mon espoir personnel serait que personne ne le fasse. Cependant, ils ne sont pas inclus dans la Parole de Sagesse dans son application technique. Je cite une lettre du secrétaire de la Première Présidence : «Mais l’esprit de la Parole de Sagesse serait violé par la consommation de tout ce qui contiendrait une drogue engendrant une accoutumance». En ce qui concerne les boissons aux cola, l’Église n’a jamais officiellement adopté de posture à cet égard, mais je ne les mets personnellement pas dans la même catégorie que le thé et le café parce que le Seigneur les a spécifiquement mentionnés [« les boissons brûlantes »] (Enseignements de Spencer W. Kimball).

__________

La version originale de cet article a été écrite par Danielle B. Wagner, publiée sur LDSLiving.com sous le titre « Caffeine: What the Prophets Have Actually Said » et traduite par Nathalie.

French ©2017 LDS Living, A Division of Deseret Book Company | English ©2017 LDS Living, A Division of Deseret Book Company 

 

(Visited 602 times, 1 visits today)