Les “Mormon Pioneer diaries” (Les journaux personnels des pionniers mormons) relatent les nombreuses épreuves et difficultés que les pionniers ont rencontrées lors de leur voyage vers l’Ouest, mais décrivent également quelques expériences joyeuses et comiques qu’ils ont vécues durant leur excursion. Le site de l’histoire de l’église “Mormon Pioneer Overland Travel” contient une collection nommée “Humor on the Plains” (Humour dans les plaines), qui raconte les histoires de pionniers humoristiques découvertes dans leurs journaux.

 

Tape d’abord et pose ensuite tes questions

récit de Henry William Nichols: histoires de pionniers très drôles

Henry William Nichols

Par exemple, la collection comprend une histoire  vécue en 1861 par le pionnier Henry William Nichols :

Une nuit où Nichols était de garde, il  avait aperçut quelque chose qui rodait autour du camp. Il était prêt à lui tirer dessus, mais ne voulant pas alarmer le camp, il avait plutôt ramassé un solide bâton.

Nichols avait alors pourchassé la créature sur “une distance considérable depuis le camp” et l’avait tué, réalisant au même moment que l’animal était en fait un putois.

“C’était déjà trop tard. Le mal avait été fait,” avait écrit Nichols. “J’étais même en réalité complètement en train de m’étouffer. J’ai du changer tous mes vêtements. Mes chaussures—j’ai du les jeter, car j’avais donné un coup de pied à l’animal pour l’éloigner.”

Le matin suivant, il avait du manger son petit déjeuner tout seul, et cela avait  pris plusieurs jours avant que les vêtements qu’il avait portés pendant cette rencontre aient à nouveau une odeur normale.

“J’ai du prendre plusieurs bains avant d’être correctement désinfecté,” avait indiqué Nichols.

Des leçons qui vous collent à la peau

histoires de pionniers: récit de John Clark Dowle

John Clark Dowle

La collection “Humour dans les plaines” inclue également un récit de John Clark Dowdle, qui, après avoir immigré dans la vallée de Salt Lake en 1852, avait aidé d’autres pionniers à traverse les plaines en 1866, en tant que conducteur de chariot pour une entreprise qui effectuait des aller-retours.

Dowdle a décrit un événement qui s’était déroulé cette année lorsque son groupe avait été force de brûler des bouses de bisons comme carburant, ayant traversé des centaines de kilomètres sans avoir vu un seul arbre ou même une seule brindille, pour pouvoir allumer du feu.

“Lorsque vous ramassez ces bouses, vous devez examiner avec attention la partie inférieure, car elle peut parfois être moins dur que vous ne le souhaiteriez,” expliquait Dowdle.

Il a alors relaté une expérience durant laquelle, un soir, une jeune femme de son groupe qui ramassait des bouses pour sa famille, en avait retourné une qui était “d’une très belle taille” et avait découvert quelque chose de mou et très désagréable de l’autre coté.

“Elle a secoué sa main de façon si frénétique que certains des conducteurs ont pensé qu’elle s’était faite mordre par un serpent à sonnette, ” avait écrit Dowdle. “Elle avait saisie la bouse avec force, et la conséquence n’était pas très plaisante, je laisse le soin au lecteur de s’imaginer les effets de la mésaventure.”

Soins du visage gratuits

histoires de pionniers: récit de Zébulon Jacobs

Zebulon Jacobs

La collection inclue également un récit d’aout 1861 d’un conducteur de chariot nommé  Zebulon Jacobs. Dans ce récit, il avait écrit ce qui était arrivé à son équipe et à lui-même lorsqu’ils s’étaient réveillés un matin, et s’étaient mis à rire les uns des autres, découvrant que leurs visages avaient été imprégnés de goudron et de graisse de wagon pendant la nuit.

“Certains des garçons de l’autre camp nous avaient rendu une petite visite pendant la nuit, et nous avaient laissés des compliments sur le visage,” avait écrit Jacobs

 

Ces histoires de pionniers écrites par Nichols, Dowdle et Jacobs sont pour l’instant les trois seules histoires de la collection “Humour dans les Plaines”, mais le directeur de la bibliothèque de l’Histoire de l’Eglise a déclaré qu’il était prévu d’en rajouter d’autres à l’avenir.

 


Cet article a été initialement écrit par Sarah HARRIS et publié sur DeseretNews.com . Cet article a été traduit par David GEORGES.

(Visited 127 times, 1 visits today)