Joseph Smith est l’un des personnages de l’histoire religieuse ayant créé le plus d’opinions divergentes. Certains disent qu’il était un prophète et que seul le Christ a contribué spirituellement plus pour l’humanité que lui. D’autres disent que c’était un escroc et un charlatan. Bien que nombre de dirigeants d’autres religions tombent dans la deuxième catégorie, un pasteur Baptiste vois Joseph d’un œil différent.

Lynn Ridenhour, un pasteur Baptiste habilité depuis 38 ans a lu le Livre de Mormon et a eu ce qu’il décrit comme « une merveilleuse expérience de conversion au rétablissement de l’évangile tel que proclamé par Joseph Smith. » Dr. Ridenhour, aujourd’hui un croyant fervent du Livre de Mormon, est un homme éduqué ayant de multiples diplômes, dont un doctorat de l’Université de l’Iowa. Il a également été professeur dans plusieurs universités.

Dr. Ridenhour indique le fait que le concept Chrétien traditionnel de la « canonisation » (l’idée que les écritures sont scellées et qu’il n’est pas possible d’y ajouter quoi que ce soit) tient son origine du règne de Constantine et n’était pas pratiquée dans l’Eglise originelle. Il ajoute que la Bible est composée de 66 livres, et que Dieu « ne finirait pas son livre… avec un ‘six’ de moins que… le nombre de l’Anti-Christ. »

Et qu’est-ce que le Dr. Ridenhour à a dire concernant Joseph Smith, l’homme qui a donné au monde le livre auquel il a été converti ? Voici un passage de sa longue dissertation (dont le texte intégral peut être lu ici) :

Dissertation du Dr. Ridenhour sur Joseph Smith:

Portons notre attention sur Joseph Smith, l’homme, un court instant. Quel type d’homme est-il ? L’homme avec lequel Dieu a commencé le rétablissement en ces derniers jours. Qu’avait-il à dire concernant la vérité et la doctrine ?

Et bien, tout d’abord, Joseph était extrêmement tolérant envers toutes les dénominations religieuses, celles qui ne partagent pas son point de vue sur le Christianisme…

Au cours d’un sermon, il dit : « …Si je pense que les hommes sont dans l’erreur, est-ce que je les condamnerai ? Non. Je les soutiendrai, et dans leurs propres croyances, si je ne peux pas les persuader que ma voie est la meilleure. Je ne chercherai pas à persuader qui que ce soit à croire ce que je crois, par force ou raisonnement, car la vérité s’imposera d’elle-même. Croyez-vous en Jésus Christ et en l’Evangile salvatrice qu’il a révélé ? Moi aussi. Les chrétiens devraient cesser de se quereller les uns avec les autres et cultiver les principes d’union et d’amitié. Je suis tout aussi prêt à mourir pour défendre les droits d’un presbytérien, d’un baptiste, ou d’un homme juste de quelque autre dénomination. » Sermon 1843.

Et la dernière déclaration en particulier était tout à fait remarquable : « … Je suis tout aussi prêt à mourir pour défendre les droits d’un presbytérien… »

« … Les chrétiens devraient cesser de se quereller les uns avec les autres… » est également une phrase d’importance.

Joseph, alors Maire de Nauvoo avait décrété : « …que les Catholiques, Presbytériens, Méthodistes, Saints des Derniers Jours, Quakers, Episcopaliens… et toutes autres dénominations, bénéficieront de traitements et de privilèges égaux dans la ville… »

Il était « illégal » de ne pas faire preuve de charité et de tolérance envers les gens de religions différentes dans la ville de Nauvoo, ville que Joseph avait construite.

Encore une fois, quel genre d’homme était-il ?…

Une dernière anecdote…

Le Prophète en appelle au Président des Etats-Unis pour le bien de son peuple après que des atrocités se soient produites dans le Missouri. Il avait obtenu un rendez-vous avec le Président Van Buren. Lorsqu’il était dans la capitale, le Prophète a prêché l’Evangile à des bureaucrates. L’un des représentants, un certain Matthew S. Davis de l’Etat de New York, évoque l’un de ces sermons.

Ce représentant des Etats-Unis, qui a rencontré Joseph Smith en face à face, répond je le pense à l’une de nos interrogations (bien mieux que je ne pourrais le faire) dans une lettre qu’il avait écrite à son épouse restée chez eux. Le membre du congrès écrit…

« … Hier soir je suis allé écouter ‘Joe Smith’ le célèbre Mormon, exposer sa doctrine. Moi et quelques autres souhaitions comprendre son point de vue de sa propre bouche.

Ce n’est pas un homme instruit ; mais il est entier, sensé et déterminé. Tout ce qu’il dit, est dit d’une manière qui donne un sentiment de sincérité. Il n’y a pas de légèreté, pas de fanatisme, pas de comportement indigne dans son comportement. Il n’y a aucune particularité dans son apparence ; ses vêtements sont ceux d’un citoyen quelconque et sans prétentions. Il est fermier de profession mais de toute évidence cultivé.

Tout au long de son sermon qui a duré plus de deux heures, il n’y a pas eu la moindre opinion ou croyance qui aient été dites dans le but de dégrader les meurs de la société, ou de dégrader ou brutaliser la condition humaine. Il y avait de la densité dans ses paroles qui, si elles étaient suivies, adouciraient la rudesse des hommes entre eux, et feraient d’eux des personnes plus raisonnables. Il n’y avait aucune violence, ni colère, ni dénonciation. Sa religion semble être une religion de soumission, d’humilité et de persuasion.

Vers la fin de son discours, il a parlé du fait qu’on l’a fait passer pour un Sauveur. Tout cela est faut. Il n’a jamais prétendu cela. Il a déclaré n’être qu’un homme. Un homme simple, sans instruction, à la recherche de ce qu’il doit faire pour être sauvé.

A travers tout son discours il laissait transparaître un fort esprit de charité et de tolérance. J’ai du mal à expliquer les croyances de cet homme tel que lui-même les a expliquées. Mon opinion des Mormons a changée. C’est un peuple meurtri et maltraité. »

Un représentant américain a dit : « …Mon opinion a changée… »

En ce qui concerne le Livre de Mormon et l’homme qu’était Joseph Smith, je prie pour que la vôtre ait changée également.

 

Article écrit et publié par LDS Living Staff , traduit par Samuel Babin.

 

(Visited 483 times, 1 visits today)